Accueil     Scénaristes     Scénarios     Magazine     Petites Annonces     Liens
 
     
Accueil > Magazine > Article :

Document

 

Voir les pages

La raison du plus faible (p 2/2)
crédits : Lucas Belvaux

La raison du plus faible

Commentaires de Lucas Belvaux sur l'une des scènes clé de son film

=> Lire aussi l'interview

"C'est une scène de rupture, de déception non pas amoureuse, mais amicale. Marc se croit à l'abri de ce genre de chose parce qu'il a révélé auparavant son passé à ses nouveaux amis, dans le même décor et à peu près la même situation, et que ça c'est fait sans drame. Or, tout à coup, ça lui revient dans la gueule, mais pas du tout par un reproche : plutôt par l'idée de recommencer..."

"Ces gens peuvent s'engueuler, mais tant que c'est des mots, il n'y a rien d'irréversible. Rien de méchant, rien de vraiment blessant. C'est un film où les choses sont dites, il n'y a pas de peur de la parole. Des silences, oui, mais quand les choses sortent, c'est sans gêne et frontalement. Après, on n'en parle plus."

"Ces personnages fonctionnent à l'engagement, à la solidarité, à une certaine idée de l'amitié. C'est pour ça que Marc va être prêt à y aller, finalement : pour faire partie du groupe. Ils sont dans une fracture entre deux époques : leur société, dans le passé, était basée sur la solidarité, la lutte collective ; et dans le monde d'aujourd'hui très individualiste, ces valeurs sont devenues quasi désuètes, ou alors ramenées aux liens intra-familiaux ou intra-communautaires. Or, lorsqu'on parle de tribu, de clan, ça amène très vite à l'exclusion, à la non écoute de l'autre et au chacun pour soi."

Arnaud Claes
(Juillet 2006)
  
1001scenaristes.com - mentions légales - contact

International : 1001scenaristes - 1001screenwriters - 1001guionistas - 1001drehbuchautoren