Accueil     Scénaristes     Scénarios     Magazine     Petites Annonces     Liens
 
     
Accueil > Magazine > Article :

Evénement

 


6ème Forum International Cinéma et Littérature de Monaco

La manifestation monégasque attire chaque année écrivains, éditeurs, agents, réalisateurs et producteurs dans un cadre propice aux échanges.

En marge du Forum, ouvert au public et où ont lieu de nombreuses tables rondes autour de thèmes liés à l'adaptation littéraire, il propose en effet aux professionnels un Marché de l'adaptation littéraire qui est l'occasion de nombreux contacts. Avant le MipTV et le Festival International du Film de Cannes, Monaco offre un espace à taille humaine qui, de l'avis unanime, profite à ses participants, chacun se montrant beaucoup plus disponible que dans les "grands" festivals.

Côté Forum, plusieurs rencontres revenaient sur des adaptations audiovisuelles récentes, avec des intervenants aussi prestigieux que la romancière américaine Patricia MacDonald (dont le roman L'Etrangère a été adapté pour France 2), Guillaume Canet (réalisateur de Ne le dis à personne, d'après Harlan Coben) ou Claude Miller (réalisateur de l'adaptation du roman de Philippe Grimbert, Un secret, transposé par la scénariste Natalie Carter). Citons aussi, parmi les intervenants, le romancier Jean-Christophe Grangé et le scénariste Guillaume Laurant, qui a reçu le Prix du meilleur scénariste d'adaptations littéraires. Un atelier d'écriture de pitchs était par ailleurs organisé, dont l'animation était assurée par l'écrivain Guillaume Musso et le scénariste de La Marche de l'empereur Michel Fessler.

Cette 6ème édition mettant l'Europe à l'honneur, le sujet de la coproduction était un fil rouge des débats. Olivier Wotling, directeur adjoint du CNC, s'il souligne que la première motivation d'une coproduction est d'ordre financier, estime cependant que l'adaptation d'un livre, si celui-ci est servi par une notoriété internationale, peut être un facteur facilitateur. Par ailleurs, le fait de partir d'une oeuvre existante peut rassurer les investisseurs. Il souligne par ailleurs que toute adaptation est forcément marquée par la culture du pays prédominant dans le cadre d'une coproduction.

Katharina Werdnick, de la Foire du livre de Francfort, expliquait que les chaînes de télévision allemandes achètent de moins en moins les droits d'oeuvres littéraires, préférant des scénarios originaux par manque de moyens financiers. Elle insistait par ailleurs sur le "cross-marketing" toujours très fort : Le Parfum, de Patrick Suskind, est ainsi remonté en tête de liste des ventes lors de la sortie de son adaptation cinématographique ; de même, Homo Faber, de Max Frisch, livre pour la jeunesse mythique en Allemagne, a multiplié ses ventes par quatre suite à la sortie du film de Volker Schlöndorff.

Jacques Toubon insistait quant à lui, en tant que Président d'Eurimages, sur le caractère crucial des nouvelles directives en préparation par la Commission européenne, relatives à la télévision mais aussi aux contenus en ligne. Evoquant l'offensive contre le droit d'auteur européen menée par la Commission européenne, qui souhaite se rapprocher du système du copyright américain, il estimait qu'il s'agissait là d'un enjeu très fort pour la défense du "trésor littéraire et artistique européen".

Lors de la soirée de clôture, après la proclamation du palmarès, était projeté en avant-première le nouveau film de Milos Forman, Les fantômes de Goya, co-écrit avec Jean-Claude Carrière d'après leur propre roman. Un bel exemple de collaboration internationale fidèle entre le Tchèque et le Français, qui collaborent régulièrement depuis plus de trente ans, et nous offrent à nouveau une fresque historique au souffle puissant et à la lucidité généreuse.

--------------

Le palmarès

Prix du Meilleur Roman Adaptable : Le Grand Soir, de François Dupeyron
Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Cinéma : Ensemble, c'est tout, de Claude Berri
Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Télévision : Mademoiselle Gigi, de Caroline Huppert (scénario de Caroline Huppert et Egal Errara, d'après Colette)
Prix du Meilleur Producteur d'une Adaptation Littéraire de Cinéma : Alain Attal pour Ne le dis à personne, de Guillaume Canet
Prix du Meilleur Acteur d'Adaptations Littéraires : Marie-Josée Croze
Prix de la meilleure bande dessinée adaptable : Muchacho, de Emmanuel Lepage
Prix du Meilleur Scénariste d'Adaptations Littéraires : Guillaume Laurant
Trophée d'Honneur : remis à Robert Hossein en hommage à l'ensemble de sa carrière


Arnaud Claes
(Avril 2007)
  
1001scenaristes.com - mentions légales - contact

International : 1001scenaristes - 1001screenwriters - 1001guionistas - 1001drehbuchautoren