Scénarios     (reset)

🇫🇷 français 🇺🇸 english
🇪🇸 español 🇩🇪 Deutsch
Cinéma TV BD
Synopsis Traitement
Séquencier Continuité dialoguée
Non RéaliséRéalisé
Écrit en AAAA

604 Scénarios Cinéma : long métrage


Opération robinet d'amour

Recherche réalisateur pour une comédie qui assurément ne passera pas inaperçue une fois diffusée à l'écran.

Après un malencontreux accident, Ivan Castellani, gardien de but de football, se retrouve sans pénis à l'hôpital, dans le service de chirurgie réparatrice du professeur Van Dongen, en attente de greffe. A quelques chambres de là, le célèbre acteur de film X, Marto Pilon, est alité pour une oreille coupée. Pendant ce temps, deux Japonais amputent de leur sexe des clochards sur les quais de la Seine. Au milieu d'un trafic d'organes masculins dans lequel baigne le professeur Van Dongen, Ivan et Marto vont « se disputer la verge », laquelle passera de l'un à l'autre. Ivan sera aidé par la pulpeuse Amanda, transsexuel en camionnette, et par Babar pour la partie médicale. Mutilé, puis séquestré par les Japonais, Marto connaîtra l'humiliation avant de se lancer à la reconquête de son précieux bien. Jusqu'à ce que l'inspecteur Safi mette le pied sur la pièce à conviction? Opération robinet d'amour est une comédie. La verge y est superstar : croquée, coupée, détachée, rapportée, greffée, vendue, échangée, emballée, expédiée, exhibée, moulée, confisquée, chantée, convoitée, adorée. Bien qu'omniprésent, le sexe n'a rien d'obscène ; détaché de son contexte, « coupé » du corps, il perd son caractère choquant et scandaleux, gagnant en objectivité. Il y est décrit dans tous ses états, toujours sur le mode de la comédie, à travers plusieurs personnages, chacun donnant une version et une vision différente du sexe masculin. Tabous et préjugés sont abordés avec humour et cocasserie dans un esprit de liberté typiquement français. Le rocambolesque de l'intrigue apporte mouvement et action, tandis que certaines scènes invitent davantage au repos et à un esthétisme poétisant. Traitant d'un sujet délicat, peu abordé parce que soumis à la censure et au tabou, Opération robinet d'amour pourrait donner une bonne comédie « à la française », légèrement décapante.

Lire
Opération robinet d'amour

Recherche réalisateur pour une comédie qui assurément ne passera pas inaperçue une fois diffusée à l'écran.

Après un malencontreux accident, Ivan Castellani, gardien de but de football, se retrouve sans pénis à l'hôpital, dans le service de chirurgie réparatrice du professeur Van Dongen, en attente de greffe. A quelques chambres de là, le célèbre acteur de film X, Marto Pilon, est alité pour une oreille coupée. Pendant ce temps, deux Japonais amputent de leur sexe des clochards sur les quais de la Seine. Au milieu d'un trafic d'organes masculins dans lequel baigne le professeur Van Dongen, Ivan et Marto vont « se disputer la verge », laquelle passera de l'un à l'autre. Ivan sera aidé par la pulpeuse Amanda, transsexuel en camionnette, et par Babar pour la partie médicale. Mutilé, puis séquestré par les Japonais, Marto connaîtra l'humiliation avant de se lancer à la reconquête de son précieux bien. Jusqu'à ce que l'inspecteur Safi mette le pied sur la pièce à conviction? Opération robinet d'amour est une comédie. La verge y est superstar : croquée, coupée, détachée, rapportée, greffée, vendue, échangée, emballée, expédiée, exhibée, moulée, confisquée, chantée, convoitée, adorée. Bien qu'omniprésent, le sexe n'a rien d'obscène ; détaché de son contexte, « coupé » du corps, il perd son caractère choquant et scandaleux, gagnant en objectivité. Il y est décrit dans tous ses états, toujours sur le mode de la comédie, à travers plusieurs personnages, chacun donnant une version et une vision différente du sexe masculin. Tabous et préjugés sont abordés avec humour et cocasserie dans un esprit de liberté typiquement français. Le rocambolesque de l'intrigue apporte mouvement et action, tandis que certaines scènes invitent davantage au repos et à un esthétisme poétisant. Traitant d'un sujet délicat, peu abordé parce que soumis à la censure et au tabou, Opération robinet d'amour pourrait donner une bonne comédie « à la française », légèrement décapante.

Lire
Les Couleurs d'une Vie

Gabriel se réveille en pleine nuit. Il n'arrive pas vraiment à dormir. Il se pose devant son ordinateur et commence à écrire ce qui ressemble à un livre. Son histoire commence par sa rencontre avec Manon. Entre ces deux personnages naît une complicité qui se transforme rapidement en amour au fil des chapitres du livre. Tous se passe bien jusqu'à la rencontre avec la mère de Manon, Evelyne. Gabriel est métis, Manon est blanche, et ce qui leur paraissait une relation ordinaire à notre époque va vite se compliquer. Evelyne, en voyant Gabriel tient des propos désagréables, voir racistes. Manon est tellement surprise par la réaction de sa mère qu'elle décide de ne plus lui parler. Manon reprend contact avec sa mère quand elle s'apprête à accoucher de son premier enfant. A la vue de son petit-fils, Evelyne a une réaction surprenante, elle est émue par ce petit être. Six années se sont écoulées, Manon et Gabriel ont eu un second enfant. Mais tout ce bonheur fini par se transformer en cauchemar. Gabriel prépare le dîner, Manon est dans son atelier de peinture, les enfants jouent dans leur chambre. Mais cette petite vie de famille tranquille se termine par la mort tragique de Manon. Gabriel n'arrive pas à se remettre de la mort soudaine de Manon. Il se laisse aller et compte de plus en plus sur Evelyne pour s'occuper des enfants. Mais leur relation n'est pas amicale, cette dernière le trouve négligent envers ses enfants, l'appartement etc. Gabriel fini par perdre son travail et tombe dans une profonde déprime. Evelyne en profite pour prendre les enfants avec elle et finit par entamer une demande de garde. William, le grand frère de Manon, propose alors à Gabriel d'aller vivre chez Evelyne, ce qui lui permettrait de se remettre sur pieds, pendant qu'Evelyne subvient aux besoins des enfants. D'abord réticent, Gabriel finit par accepter, il n'a pas vraiment le choix. C'est à ce moment que l'on retrouve « Le Gabriel » du début. Cela fait un mois qu'il vit chez Evelyne, mais cette cohabitation ne se fait pas sans conflit. Evelyne reproche à Gabriel de ne plus voir ses enfants, il est trop accaparé par l'écriture de son livre. De son côté, Gabriel reproche à Evelyne de trop s'impliquer dans sa vie, notamment lorsque qu'Evelyne décide de lire le livre presque fini sans son autorisation. Elle prend contact avec un ami éditeur, ce qui ne plait pas à Gabriel, il a le sentiment qu'elle ne croit pas en lui. A la suite de ça, une énième altercation se produit, Gabriel décide de récupérer ses enfants et de partir de chez Evelyne. Elle ne le supporte pas et fait un malaise. Gabriel la découvre allongée sur le sol, son corps inanimé. Evelyne se retrouve à l'hôpital, elle désire voir Gabriel seul à seul dans sa chambre. Après cet incident, ils se rendent compte qu'ils ont besoin l'un de l'autre. Sept années se sont écoulées, Gabriel rentre précipitamment d'un voyage. Il est revenu pour Evelyne, afin d'honorer sa promesse. Elle est faible et veut qu'il l'emmène vivre les derniers instants de sa vie dans son endroit préféré.

Lire
Le Touriste

Jeremy est un adolescent solitaire, un peu rêveur, et on peut probablement le qualifier de dépressif (même s'il souffre surtout d'une forme extrême d'apathie). Il évite toute forme de communication (y compris avec ses parents et sa soeur). Il habite une petite ville de province (qui n'est pas clairement identifiée, plutôt dans le nord de la France, sur le littoral). Le film le suit donc à travers ses activités quotidiennes, à commencer par ses cours au lycée (il vient de rentrer en terminale) qui évidemment ne l'intéressent pas vraiment. Par exemple il a beaucoup de mal à répondre à ses professeurs quand ceux-ci lui demandent l'orientation qu'il a choisi pour son futur. Son incapacité à se concentrer est accentuée par des problèmes d'insomnies, insomnies durant lesquelles il aime se promener, la nuit, à travers les rues de sa ville. Lorsqu'il n'a pas envie d'aller en cours, il prend généralement le bus pour aller se balader dans une autre ville, plus grande et plus proche de chez lui (il va au cinéma, se promène près de la mer...etc). Il voit un psy toutes les semaines, mais ça ne semble pas lui apporter grand-chose. Lors d'une scène où son père le conduit à un de ses rendez-vous, on se rend compte que lui non plus ne fait pas vraiment d'effort pour communiquer avec son fils. Vers la fin du film, Jeremy a vaguement envie de tuer ses parents (sans doute par ennui). Il prévoit de faire la chose avec une sorte de couteau, mais il se fait voler ses affaires par deux voyous lors d'un trajet en bus. Durant le même trajet, les deux jeunes hommes s'amusent également à violer une adolescente, ce qui ne provoque quasiment aucune réaction de la part des autres passagers (et encore moins de Jeremy). Lorsque celui-ci rentre chez lui, il décide de se pendre dans le garage de sa maison, mais le câble qui lui servait de corde lâche. Il abandonne alors, et retourne dans le salon pour regarder la télévision avec sa soeur.

Lire
note d'intention

L'indifférence et la passivité du personnage de Jeremy sont des sujets qui me semble-t-il ont été peu traités au cinéma, en tout cas peu traités "cinématographiquement", dans le sens où mon intention serait ici de traduire à l'écran les sentiments, ou plutôt l'absence de sentiments de ce personnage prostré et somnolent, qui a "choisi" de vivre à l'écart du monde, de façon léthargique (j'utilise des guillemets dans la mesure où le principe de "choix" est évidemment problématique, disons qu'on pourrait voir Jeremy comme un produit de la société occidentale moderne, société marquée notamment par le vide existentiel et la difficulté de donner un sens à sa propre expérience humaine). Jeremy n'a pas totalement tort quand, à la fin du film, il explique à son psy qu'il "va bien", en effet ce manque d'affectivité lui permet de ne jamais connaître des sentiments tels que la mélancolie et la tristesse. On pourrait dire qu'il souffre d'une forme de frustration existentielle, caractérisée par l'ennui et la mise à distance du monde. Le film sera donc marqué par un rythme contemplatif, au sens "antonionien" du terme : scènes étirées (beaucoup de plans longs, par exemple lors du trajet en voiture lorsque Jeremy observe le paysage), peu d'actions ou de dialogues. La mise à distance sera traduite par une image propre et léchée, ainsi que par des cadres et des mouvements de caméras soignés à l'extrême, qui permettront aux spectateurs de ressentir le confort de Jeremy (voire sa torpeur et son engourdissement). La musique, qui a une place importante dans la vie de Jeremy, en aura également une dans le film, par exemple lors de la scène du trajet vers le lycée (que j'ai toujours imaginé avec une chanson du groupe Tool intitulée "Eulogy") ou encore lorsque Jeremy observe la petite fille dans la salle d'attente du psy (j'avais pensé à une des "Nocturnes" de Chopin). En effet je n'ai absolument pas envie de présenter Jeremy comme un monstre mais au contraire comme quelqu'un de normal auquel les gens pourront s'identifier (il y aura par exemple quelques références à la culture populaire, cf. scène de masturbation). Tout ceci, ajouté au fait que Jeremy se présente comme quelqu'un de relativement cultivé, augmentera l'impact des explosions de violence, conséquences logiques de la dissolution des liens interpersonnels dans les affres de la pulsion de mort. La tentative de suicide finale est dès lors la conclusion inévitable de ce voyage au bout de l'ennui existentiel, image d'un désarroi ultime, le désarroi de celui qui n'a plus aucun repère.

Lire
The Immortals - Story of Eve

An Immortal, Eve, fights for her life and freedom.

The Immortals - Story of Eve *Set in the year 2239 at a time where Earth has suffered the worst of it climatic changes. The leaders have united their efforts to save the human race forming an organisation grouping the world's great leader: The NUW (New United World) and established colonies on the surface of Mars. A car drives on a country road outside of the Prague. Eve a 272 years old Immortal, heads out to a reception with her young lover, Olivier. In the car heading there, she warns Olivier to trust no one and to beware of other conning games picking his curiosity. Leaving the party, Eve promises to divulge to Olivier why she has fled to Prague with him the night they have met and why she was so suspicious to receive an invitation to a party in a country she knew no one. Back and safe in their Prague apartment, she begins to reveal a little about her past. The following evening, their host from the previous night, Dominic Velasquez pays them a visit. He wants to know where Eve's maker is. Why she is with another? What has happened to him? Naturally, he suspects foul play. Eve begins to defend herself by resuming her story. Velasquez as head and leader of the region will sit and listen to Eve as she remembers for the viewer. In images she will explain how her maker was a tyrant to her. Left alone most of the time. Having decided to end her existence only to be stopped in the process by falling for Olivier. We will discover how that night went down, how she assassinated her two bodyguards. Knowing she must leave the city to escape Sven her maker, she heads back home to gather things she'll need for the trip. He surprises her there and tries to teach her a precious lesson, the true meaning of; ?Until death do us part". Only to be interrupted in his beating by another Immortal (Nigel) who also reveals some secrets, giving Eve's 200 years of existence more sense. After listening to it all Velasquez passes his judgment; Since Sven's death was accidental, but not the bodyguards and Nigel's he banishes them from Prague for ever. As a lesson, he orders for Olivier's fangs to be removed and completely drained of his blood. Eve will get Olivier back on his feet and they head out to Moscow, hoping to be in peace there. Once in Moscow, Eve receives an invitation to a Winter Solstice Ball.... (Will they attend?)

Lire
L'existence précède l'essenc

Bonjour, Je suis à la recherche d'un réalisateur et/ou d'un producteur pour ce scénario. N'hésitez pas à me contacter via ce site. Thomas. Dans la France contemporaine, Paris, jeune homme de 25 ans, vient de se séparer de sa copine, son premier et unique amour. Cette rupture sera le déclencheur d'un voyage initiatique où il devra chercher et trouver sa nouvelle place dans un triangle composé d'expériences, de libertés et de plaisirs, le tout sous fond d'allégories à la mythologie grecque, comme pour en justifier l'héritage évident de notre monde occidental. On différenciera d'ailleurs l'orthographe « Paris » de notre héros, à celui de « Pâris » faisant référence au héros mythologique. Comme enfermé depuis des années dans un dédale protecteur duquel il va soudainement s'échapper, Paris va découvrir le monde et se découvrir par rapport à ce dernier. Il se brulera cependant les ailes à s'approcher trop près de certaines limites. Rejeté par une jeunesse à laquelle il ne s'identifie déjà plus, et refusant le morne et monotone statut d'adulte, Paris, accompagné de son dionysiaque ami Sylvain personnalisation du dieu Pan, ou encore de Pénélope sa meilleure amie, se découvrira être à la fois Ulysse (par l'expérience), Pâris (pour le plaisir) et même Sisyphe (au destin tragique et donc paradoxe à la liberté). Mais de liberté ou de destinée la frontière reste floue. Car si le titre de l'oeuvre : « L'existence précède l'essence » fait directement référence à l'existentialisme sartrienne qui définit que l'on nait puis que l'on devient ce qu'on est, Homère ne manquera pas de rappeler au le milieu de l'oeuvre que « La liberté ne peut exister pour des héros, autant qu'ils furent immenses, s'ils sont de papier ». Notre héros Paris sera-t-il rattrapé par son destin, ou en deviendra t'il le maitre ?

Lire
The Island

Hoping to begin a new life after their father's death, two bankrupt but determined sisters fly off to the island of Martinique to claim their last possession, a sailboat. Many surprises await them.

A funeral procession takes a coffin to its final resting place in a small village of the south of France. Two young and beautiful sisters, mourn their deceased father. On the opening of the will, they are dumbstruck to learn they are bankrupt. On the other hand they have inherited a Sailboat in the Caribbean isle of Martinique! They sell the content of the house and Domain to pay off their father's debts. Charlotte (in her mid twenties) will try to convince her young sister, Sophie (in her late teens) that soon after getting the titles to the ship; they would be back in their beloved France. A huge deception awaits them when they arrive on the island: A mix of the two sisters' imagination and worst nightmare. The pour thing is in dry ducks, left to fend for itself against the natural elements. It needs A LOT of work before even thinking of putting it back into the ocean. With great determination and newly found strength and maturity, Charlotte the oldest, will hire the necessary help to restore the boat to sailing and proper working conditions. Enrolled in high school Sophie will complete her school year with the help of her new best friend. When the man Charlotte hired to sand and paint the boat shows up, her heart skips a beat. Franco, a beautiful young, Italian will slowly step forward, inviting her and the young Sophie for a day out to the Volcano then a second ?'date'' at the beach. Slowly gaining both sister's trust and love. Safe after the passage of a devastating hurricane, Franco will reveal who he really is.

Lire
Three girls one weekend

Three child hood girlfriends get together for one weekend and a trip dow memory lane.

The story begins in an impressive office building. Travelling through the hall and up into the office of Business executive Nadine Paterson. During an important business meeting she is interrupted by a disturbing phone call that prompts her to cancel her meeting and all her appointments for the following two weeks. At a Funeral Home, two girls (Valerie, a screenwriter and Edith, a nurse and mother of three) pay their respects to their best friend's deceased father. After the ceremony, they gather for a light snack and support with their friend. During the following evening, alone at home, Nadine goes through a box of odd souvenirs and decides to invite her two best girls for a weekend at her country house. The viewer take a trip down memory lane during the weekend as the three girls remember all the good times they had together and all their regrets of the things they have yet to accomplish. The memories of camp days depict Nadine and Valerie being mischievous and self assured. It gives the viewer a good understanding of their present adulthood business success. When they part after the weekend, they go back to their lives of ; Being a single mother, still single business woman and screenwriter, but the important talk they had during their weekend will prompt them in moving towards their lost childhood goals. Edith, who's overweight and has low self confidence, might finally find the love of life. Valerie, who has been too busy making a name for herself in Hollywood, might finally have a baby of her own. It is all about where you put your priorities and values. Nadine, who has been working like a mad woman to built a career and make money, might finally stop long enough to find true love.

Lire
Fashion Kills

Lea Chambers gets killed during her first fashion show but will have to find who did it to move on.

The end of a Fashion Show, a girl in her mid-twenties, Lea walks out from behind the curtains closing off the backstage area. She walks down the catwalk to face the photographers, TV crew and reporters along with fashion fans massing before the stage. She takes the flowers handed out to her. Smiling, she waves, thanks everyone and leaves the stage with the models. The show is a success. Her headache being so intense, the now famous fashion designer takes a few minutes alone in her makeshift office. She eats a few chocolates, takes pain medication for her head, drinks some bottled water and drops dead. Forensic Investigators retrace the evening and try to identify the killer. They question everyone present that may have a motive, bag evidences. They dig in her past to find a jealous co-worker willing to kill for success and fame. We'll retrace her chance beginning as a seamstress's helper for the summer that turns out to be a real passion for her. She pushes her new passion further, takes the pattern making classes, begins to draw and designs some beautiful creations on her own time. Making friends with one of the teacher at the House of Couture, she pushes forward, working hard and late at night when she should be sleeping and resting. The lab and coroner will identify the murder weapon: Arsenic Crystals. A few weeks before Fashion Week in Paris, the Head Designer, falls hill all of a sudden. His creations cannot be presented. They need a replacement, naturally everyone thinks that Lea's teacher will be chosen, she has talent and experience. To everyone's surprise, the owner of Doré Couture chooses Lea's designs to be presented. She has seen how hard Lea is working and recognizes the dedication and passion she has for her work. As the investigation moves forward, clues will surface linking the sick designer to the killer with traces of Arsenic having been found in his blood samples. Eventually, the investigators will find how the poison was given to Lea and to the Top designer in the hospital, why and by whom. Case solved!

Lire
JUDITH SALOME

1. LA VOCATION Mais qui est cette Judith Salomé ? Son histoire commence à Paris, dans le quartier parisien du Pont Notre Dame, le 15 mai 1643, date à laquelle elle est baptisée. Elle est fille d'un peintre de portraits et de natures mortes prénommé Jacques. Très tôt, elle montre des prédispositions artistiques affirmées. Son père, lié à la confrérie de Saint Germain des Prés où les artistes des anciens Pays-Bas étaient nombreux, lui enseigne certains rudiments, puis, peut-être, le peintre de natures mortes et marchand de tableaux Pieter van Meyel, que Marie Granier, mère de Judith, épouse en seconde noces. 2. L'ATELIER Judith à été très tôt une artiste prolifique, dont la production, peut-être grâce au commerce de son beau-père, était appréciée, puisqu'on sait que Charles Ier d'Angleterre avait acquis cinq de ses oeuvres. La majorité des tableaux signés de sa main date de la période 1662-1675, qui semble avoir été la plus féconde, même si son activité s'est poursuivie au moins jusqu'en 1685. En 1665, elle ouvre son atelier aux autres femmes qui veulent étudier la peinture. Ceci est tout à fait exceptionnel à cette époque. Il paraît qu'un grand nombre d'hommes se serait rendu chez elle pour admirer de leurs propres yeux la légendaire beauté de Judith. Cette activité, soutenue et couronnée de succès, lui vaut, en 1673, d'être nommée, peintre ordinaire du roi, charge qui lui assurent une certaine aisance financière. 3. LE DESTIN En 1678, Judith se marie avec le marchand de tableaux protestant Philippe Talmière de Sancy, dont elle aura deux enfants. Mais des jours sombres s'annoncent pour les sectateurs de la « religion prétendue réformée », comme on disait à l'époque. En 1685, Louis XIV révoque l'Édit de Nantes et ne leur laisse le choix qu'entre la conversion et l'exil. En 1686, le mari de Louise est emprisonné, puis un de ses enfants est contraint à l'abjuration tandis que les deux autres s'enfuient à Londres. Judith Salomé, qui a atteint l'âge de 42 ans, après la mort de son mari, rencontre de graves difficultés financières. Elle doit se convertir au catholicisme pour échapper aux persécutions dont sont victimes les protestants et pour éviter que les biens qui lui restent soient confisqués.

Lire